Oct 31

Pétition internationale contre l´impunité en Mauritanie

altLe 28 Novembre ne pourra plus jamais être ce jour d'optimisme symbolisant la renaissance à la dignité et à la liberté pour le peuple mauritanien, Noires et Arabo-berbères confondus.

 

Depuis le 28 novembre 1990, ce qui aurait dû rester un grand jour symbole de notre libération du colonialisme français s'est transformé en un Jour de douleur et de grande souffrance, un Jour de larmes, un Jour de deuil, de tristesse pour toute la communauté négro-africaine et plus particulièrement pour toutes celles et tous ceux qui ont perdu des êtres chers.

 

En effet, le 28 novembre 1990, le pouvoir ethnico-génocidaire mauritanien fait pendre, de sang froid, 28 soldats noirs mauritaniens, pour fêter le trentième anniversaire du pays ! Ils ont été pendus pour célébrer l'arabité de la Mauritanie. Ils  ont été pendus parce qu'ils étaient noirs et non arabes.

 

01 - Sergent-chef Diallo Abdoulaye Demba

02 - Adjudant-chef Abdoulaye DJIGO

03 - 1ère classe Samba Oumar NDIAYE

04 - 1ère classe Ibrahima DIALLO

05 - 1ère classe Mamadou Hamadi SY

06 - Sergent Mbodj Abdel Kader SY

07 - 1ère classe Samba Baba NDIAYE

08 - 2ème classe Oumar Demba DIALLO

09 - 1ère classe Amadou Saïdou THIAM

10 - 1ère classe Mamadou Oumar SY

11 - 1ère classe Abdarahmane DIALLO

12 - Sergent DIALLO Demba Baba

13 - Soldat Mamadou Demba SY

14 - Soldat Alassane Yéro SARR

15 - Caporal Amadou Mamadou BAH

16 - Sergent-chef Lam Toro CAMARA

17 - Sergent chef Souleymane Moussa BAH

18 - 2ème classe Oumar Kalidou BAH

19 - Sergent Amadou Mamadou THIAM

20 - Sergent Samba SALL

21 - 2ème classe Abdoulaye Beye DIALLO

22 - 1ère classe Cheikh Tidiane DIA

23 - 2ème classe Samba Bocar SOUMARE

24 - 1ère classe Moussa NGAÏDE

25 - 1ère classe Siradio LÔ

26 - 1ère classe Demba Oumar SY

27 - Sergent Adama Yero LY

28 - 2ème classe Samba Demba Coulibaly.

 

Ils ont été pendus par «leurs frères d'armes», en guise de solidarité à l'Irak de Saddam Hussein. 

Depuis, ils gisent dans la solitude des fosses anonymes. Depuis, ils attendent des sépultures décentes.

C'est pourquoi, nous, signataires de cette "Pétition pour la justice" parrainée par les Forces de libération africaines de Mauritanie, par devoir de mémoire et par exigence morale, demandons solennellement à toutes celles et à tous ceux qui aspirent à l'unité de notre pays, la Mauritanie, à toutes celles et à tous ceux qui croient scrupuleusement au respect des droits humains :

 

- de faire désormais de la journée du 28 novembre, un jour de deuil à la mémoire des victimes du racisme et du chauvinisme d'Etat mauritanien, un jour de grande Communion avec toutes les victimes de la barbarie raciste anti-noir du Système fasciste mauritanien.

Ce jour, on consacrera une minute de recueillement et de prières à la mémoire de nos Martyrs.

Ensemble, exigeons du gouvernement mauritanien,

- La restitution des dépouilles des pendus du 28 novembre 1990 à leurs familles,

- L'arrestation et le jugement des auteurs et commanditaires de cette barbarie raciste  par un tribunal spécial,

- L'érection d'un  monument de souvenir et de réconciliation dédié à la mémoire des pendus d'Inal et à toutes les victimes  du génocide survenu entre 1986 et 1991.

Non à l'oubli !

 

La lutte continue !

 

Les signataires :

L'auteur de cet article et/ou commentaire est le seul responsable de son contenu et n'engage que sa personne.
Auteur: FLAM-MAURITANIE Filed Under:
Publications - Publications
Imprimer PDF
L'auteur de cet article et/ou commentaire est le seul responsable de son contenu et n'engage que sa personne.

les flam dans la presse

Les FLAM dans la

Presse

Les interviews des militants et responsables des FLAM; ce qu'ecrit la presse nationale et international sur nous...

LIRE LES ARTICLES >>

orientation politique

Orientation politique des

FLAM

Les Forces de Libération Africaines de Mauritanie (FLAM) affirment solennellement leur attachement indéfectible aux idéaux de paix...

LIRE L'ORIENTATION >>